Paris je te quitte… pour Dijon !

Les Parisiens et Franciliens sont aujourd’hui de plus en plus nombreux à souhaiter changer de région pour améliorer leur qualité de vie. C’est dans ce contexte propice, et face à ce phénomène grandissant lié à la situation sanitaire actuelle, que Dijon métropole, avec l’appui de sa marque territoriale just dijon, a lancé un partenariat avec Paris je te quitte afin d’attirer cette population en quête de mieux-vivre.

Publié le 16 avril 2021 par Just Dijon

Place François Rude ©Jonas Jacquel

De plus en plus de Français pensent à quitter la capitale et, pour 89 % d’entre eux, la recherche d’un meilleur cadre de vie est la première raison de leur choix. Forte de sa place dans le dernier baromètre Arthur Loyd, notamment pour sa qualité de vie, et de son accessibilité à moins de 2 heures de Paris, Dijon métropole fait partie des destinations susceptibles d’être convoitées.

Que l’on y vive seul, en couple ou en famille, la métropole de Dijon dispose de tous les ingrédients pour que chacun puisse s’y épanouir aussi bien sur le plan personnel que professionnel. Et c’est pour valoriser ses nombreux atouts qu’elle s’est associée à la plateforme Paris, je te quitte. S’imposant comme une référence pour l’accompagnement des Franciliens dans ce changement de vie et dans le choix de la ville, de l’emploi mais aussi du logement, cette dernière appuie les territoires dans la valorisation de leurs atouts et de leurs opportunités professionnelles.

parisjetequitte
Dès aujourd’hui, c’est au travers de 4 dossiers que les lecteurs de Paris je te quitte pourront prendre le temps de découvrir les atouts de notre territoire et, pourquoi pas, commencer à se projeter dans leur nouvelle vie :

Aujourd’hui référencés sur le site de la plateforme, les articles seront en complément promus sur les réseaux sociaux et la newsletter de la Paris je te quitte durant les mois à venir.

Nous vous invitons à les parcourir et à les partager sans modération !

Consulter également notre article :

Dijon métropole se distingue en 5ème position des métropoles intermédiaires les plus attractives